REFLETS SUR LA RIVIERE DE L'ABER-ILDUT

On y accède par le petit chemin du "Vern", là où la voûte céleste est remplacée par celle des arbres. L'air est empli d'une délicate rosée. Ciel et rivière se confondent parfois... Une douce lumière envahit l'espace... Miroir de l'eau...
S'arrêter, regarder, écouter...




Voici quelques mots laissés à la dérive sur la belle rivière de l'Aber-Ildut. Ils parviendront, je l'espère à bon port, c'est-à-dire jusqu'à vous.
Bon voyage...

 

 

 


HYMNE A LA RIVIERE

Tout n'est que silence            

Rien ne vient troubler

  ECLATS...éclats        
Cette douce quiétude.    
éclats...éclats...
     
    Ailes trempées
éclats
     
    Un cormoran        
    Sur l'autre rive        
SILENCE...silence...
silence Ailes déployées    
 
silence
Attend...        
           
    Une mouette      
    En flagrant délit      
   
Mais délit de quoi ?
     
    De vol bien sûr !   MIROIR...miroir  
    VOL...vol...vol Se fait prendre...  
miroir
miroir
   
vol
    Eclats...  
          Eclats de quoi?  
          D ’étoiles ?  
          Non, de soleil    
          Mais où ?  
          Dans le miroir  
          Miroir de quoi ?...  
             
M.I.R.O.I.R  D.E  L’E.A.U
 
La rivière  
ce matin-là  
c’était la leur  
  c’était la mienne  
ce sera la vôtre.  





"Il n'y a pas de plus beau fil que celui des fileuses de lune. Au matin le soleil les ramasse sur les prés humides pour tisser sa chevelure."
Antoine de Marville.

 

                  

Pour en savoir davantage sur la rivière de l'Aber-Ildut , cliquez sur le lien : http://fr.wikipedia.org/wiki/Aber-Ildut

                                     

 


                                     Retour accueil